Soumis à une inconnue sur une plage déserte

Je m’appelle Vadim, un barman arabe de 53 ans, plutôt petit et rondouillard. Je suis en couple, mais j’ai toujours été attiré par les expériences sexuelles hors du commun. Mon fantasme ultime ? Faire l’amour sur une plage, sous les étoiles, avec une femme qui sait prendre les commandes.

Ce soir-là, après mon travail, je me suis rendu sur une plage déserte. La lune était pleine et l’océan scintillait. Je me suis installé sur le sable, savourant le calme et la tranquillité. Soudain, j’ai vu une femme s’approcher de moi. Elle était grande, mince, avec des courbes qui me faisaient perdre la tête. Elle m’a regardé avec un sourire en coin et j’ai senti une vague de désir m’envahir.

Elle s’est approchée de moi, m’a pris par la main et m’a tiré vers elle. Elle m’a embrassé avec fougue, sa langue explorant ma bouche. J’étais surpris mais excité. Elle m’a poussé sur le sable, m’a déshabillé et a commencé à m’embrasser dans le cou, descendant lentement vers ma poitrine, mon ventre. Elle s’est arrêtée sur mon sexe, déjà dur. Elle m’a fait une fellation langoureuse, me suçant et me léchant avec expertise. J’ai gémis de plaisir, me laissant aller à cette expérience inattendue.

Sa bouche était chaude et humide autour de ma bite, ses lèvres glissant le long de mon chibre. Elle me pompait avec avidité, sa langue jouant avec mon gland. J’ai senti ses doigts effleurer mes couilles, les caressant doucement. J’étais aux anges, le plaisir montant en moi comme une vague.

Elle m’a ensuite retourné, me mettant à quatre pattes. J’ai senti sa main caresser mon cul, mes fesses se contractant sous son toucher. Elle a commencé à me doigter, préparant mon anus pour ce qui allait suivre. J’étais nerveux mais excité, mon corps brûlant de désir.

Elle a ensuite positionné sa chatte contre mon fion, me pénétrant doucement. J’ai senti son sexe en moi, me remplissant, me faisant jouir comme jamais auparavant. Elle m’a enculé avec douceur au début, me laissant m’habituer à sa présence en moi. Puis elle a commencé à accélérer, me baisant avec passion.

J’étais sa salope, sa chienne, sa cochonne. Je me sentais soumis et désiré, mon corps répondant à chacun de ses mouvements. Elle me dominait, me faisant sentir comme jamais auparavant. J’ai senti ses seins contre mon dos, ses mains agrippant mes hanches. Elle me baisait avec ferveur, me faisant hurler de plaisir sous les étoiles.

Le sable sous moi était froid, mais la chaleur de son corps contre le mien me réchauffait. Je pouvais sentir sa sueur sur ma peau, son souffle chaud contre mon oreille. Elle me murmurait des mots cochons, me faisant encore plus bander.

Je me suis senti prêt à jouir, mon corps tendu comme un arc. Elle a continué à me baiser, sa chatte se contractant autour de ma bite. J’ai joui intensément, sentant mon sperme se répandre en elle. Elle a continué à me baiser, me faisant jouir encore et encore.

Elle s’est ensuite retirée, me laissant épuisé et satisfait sur le sable. Elle m’a souri, s’est habillée et s’en est allée, me laissant seul avec mes pensées et le souvenir de cette belle baise sur la plage.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Elle m’a laissé une note, me disant de la retrouver demain soir, au même endroit. J’ai hâte de voir ce qu’elle me réserve. Je suis sûr que ce sera encore plus chaud, encore plus intense. Je suis prêt à tout pour revivre cette expérience, à me soumettre à elle, à être sa salope.

A suivre…Le lendemain soir, j’étais de retour sur la plage, mon cœur battant la chamade. La lune était encore pleine, illuminant la plage d’une lumière argentée. J’ai vu cette femme mystérieuse s’approcher de moi, son corps sculptural se détachant sur le fond de l’océan. Elle portait une robe légère qui flottait au vent, révélant ses courbes sensuelles. Elle s’est arrêtée devant moi, un sourire en coin sur ses lèvres pulpeuses.

« Tu es prêt à être ma salope ce soir, Vadim ? » elle a demandé, sa voix douce mais autoritaire. J’ai hoché la tête, incapable de parler. Je voulais être sa chienne, sa cochonne, sa chaudasse. Je voulais qu’elle me baise, qu’elle me prenne, qu’elle me fasse jouir comme jamais auparavant.

Elle m’a ordonné de me mettre à genoux devant elle. J’ai obéi, mes yeux rivés sur sa chatte à travers sa culotte en dentelle. Elle a écarté ses jambes, me donnant une vue imprenable sur son sexe humide. « Suce-moi, salope », elle a ordonné. J’ai avancé, ma bouche trouvant sa chatte chaude et humide. J’ai commencé à la lécher, goûtant son désir sur ma langue. Elle a gémis, ses doigts s’enfonçant dans mes cheveux.

Je l’ai pompée avec avidité, ma langue explorant chaque recoin de sa chatte. J’ai senti son clitoris durcir sous mes coups de langue, son corps se tendre. J’ai glissé un doigt en elle, puis deux, la doigtant tout en la léchant. Elle a crié de plaisir, son corps se cambrant sous mes assauts.

Elle m’a ensuite ordonné de me mettre en levrette, mon cul vers elle. J’ai obéi, sentant mon anus se contracter en prévision de ce qui allait suivre. Elle a positionné sa chatte contre mon fion, me pénétrant lentement. J’ai senti son sexe chaud en moi, me remplissant, me faisant jouir. Elle a commencé à me baiser, ses hanches claquant contre mes fesses.

« Tu aimes ça, salope ? » elle a demandé, me baisant avec passion. « Tu aimes quand je t’encule ? »

« Oui, j’aime ça », j’ai répondu, ma voix étouffée par le plaisir. « Je suis ta chienne, ta salope. Baise-moi, encule-moi. »

Elle a continué à me baiser, sa chatte glissant dans et hors de mon anus. J’ai senti sa main se glisser sous moi, saisissant ma bite. Elle m’a branlé en même temps qu’elle me baisait, me faisant hurler de plaisir.

Elle m’a ensuite fait me coucher sur le dos, les jambes écartées. Elle s’est positionnée au-dessus de moi, sa chatte contre ma bite. Elle m’a pénétré, me chevauchant avec passion. J’ai senti ses seins contre ma poitrine, ses mains agrippant mes épaules. Elle m’a baisé avec ferveur, son corps se mouvant sur le mien.

J’ai senti le plaisir monter en moi, ma bite durcissant encore plus. Elle a continué à me baiser, sa chatte se contractant autour de moi. J’ai joui intensément, mon sperme se répandant en elle. Elle a continué à me baiser, me faisant jouir encore et encore.

Elle s’est ensuite retirée, me laissant épuisé et satisfait sur le sable. Elle m’a souri, s’est habillée et s’en est allée, me laissant seul avec mes pensées et le souvenir de cette belle baise sur la plage.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Elle m’a laissé une autre note, me disant de la retrouver demain soir, au même endroit. J’ai hâte de voir ce qu’elle me réserve. Je suis sûr que ce sera encore plus chaud, encore plus intense. Je suis prêt à tout pour revivre cette expérience, à me soumettre à elle, à être sa salope.

A suivre

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *