Un soir au motel : Mon fantasme de triolisme enfin réalisé

Je m’appelle Aaron, un homme arabe de 40 ans, mince et de petite taille, travaillant comme agent de maintenance. Je suis en union libre et j’assume pleinement ma bisexualité. Mon fantasme ultime, celui qui me fait bander comme un taureau, c’est le triolisme. Et mon rêve le plus cher, c’est de vivre cette expérience dans un motel miteux.

Après une journée de travail éreintante, je décide de m’arrêter dans un motel en bord de route. Je rentre dans le bar, et là, je les vois. Un couple, un homme et une femme, qui semblent aussi excités que moi à l’idée de passer une nuit torride. Elle, une blonde pulpeuse avec des courbes à faire bander un mort. Lui, musclé et tatoué, avec un regard de braise qui en dit long sur ses intentions.

Je les aborde, et après quelques verres, je leur propose de réaliser mon fantasme le plus cher. Ils hésitent un instant, puis acceptent avec un sourire coquin. Nous nous dirigeons vers ma chambre, le cœur battant la chamade. Je suis nerveux, mais tellement excité à l’idée de ce qui va se passer.

Dans la chambre du motel, je me retrouve nu, entouré de ces deux inconnus. La femme, cette chaudasse aux courbes généreuses, se jette sur moi et prend ma bite dans sa bouche. Elle me pompe avec avidité, faisant monter le plaisir en moi. Pendant ce temps, l’homme se place derrière moi et commence à me doigter l’anus, me préparant pour ce qui va suivre.

Je gémis de plaisir, pris en sandwich entre ces deux corps déchaînés. L’homme me pénètre doucement, me faisant sentir chaque centimètre de son chibre dur et épais. Je crie de plaisir et de douleur, mais je ne veux pas qu’il s’arrête. Je veux sentir sa queue en moi, me remplir complètement.

La femme continue de me sucer, me faisant perdre la tête. Je la regarde, les yeux suppliants, et elle comprend ce que je veux. Elle se place à quatre pattes sur le lit, me présentant sa chatte mouillée et son cul rebondi. Je me retire de l’homme et me place derrière elle, prêt à la baiser comme une salope.

Je la pénètre d’un coup sec, faisant gémir cette cochonne de plaisir. Je la baise avec fougue, sentant ses muscles se contracter autour de ma queue. L’homme se place devant elle et lui présente son chibre, qu’elle pompe avec avidité. Nous sommes tous les trois en train de baiser, de sucer et de gémir de plaisir.

Je sens que je vais jouir, mais je ne veux pas que ça s’arrête. Je me retire de la femme et me place à genoux devant l’homme. Je prends sa queue dans ma bouche et le pompe avec avidité, sentant le goût de mon propre cul sur sa bite. Il gémit de plaisir et se retire, avant de me pénétrer à nouveau.

Je crie de plaisir, sentant sa queue me remplir complètement. La femme se place devant moi et me présente sa chatte mouillée, que je lèche avec avidité. Je la doigte en même temps, sentant ses muscles se contracter autour de mes doigts.

Nous continuons à baiser comme ça pendant des heures, changeant de positions et de partenaires. Je me retrouve à enculer l’homme, sentant sa rondelle se contracter autour de ma queue. Je baise la femme en levrette, sentant ses seins rebondir sous mes coups de reins. Je suis au paradis, réalisant enfin mon fantasme le plus cher.

Mais tout a une fin, et au petit matin, je me retrouve seul dans ma chambre. Je me lève, le sourire aux lèvres, heureux d’avoir enfin réalisé mon fantasme. Je suis Aaron, et je viens de vivre la plus belle baise de ma vie.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Je ne sais pas ce que l’avenir me réserve, mais je sais que je suis prêt à relever de nouveaux défis et à vivre de nouvelles aventures. La suite au prochain épisode…Je me suis levé de mon lit, encore étourdi par la nuit de débauche que je venais de vivre. Mon corps était endolori, mais mon esprit était en ébullition, impatient de découvrir ce que l’avenir me réservait. Après m’être rafraîchi et habillé, je suis sorti de ma chambre, prêt à affronter une nouvelle journée.

En me promenant dans les rues, je me suis senti différent. J’avais l’impression d’avoir découvert une nouvelle facette de moi-même, une facette plus audacieuse et plus aventureuse. Je me sentais vivant, plus que jamais auparavant. Je voulais explorer de nouveaux horizons, repousser mes limites et vivre des expériences encore plus intenses.

C’est alors que je l’ai vu. Un club échangiste, caché dans une ruelle sombre. J’avais entendu parler de ce genre d’endroits, mais je n’avais jamais osé y mettre les pieds. Mais maintenant, je me sentais prêt. Je me suis approché de la porte et je l’ai poussée.

À l’intérieur, c’était sombre et enfumé. La musique était forte et les corps se frottaient les uns aux autres sur la piste de danse. Je me suis dirigé vers le bar et j’ai commandé un verre. Je me suis retourné et j’ai vu une femme magnifique, une brune sulfureuse avec des yeux noirs perçants. Elle m’a souri et s’est approchée de moi.

« Tu es nouveau ici, n’est-ce pas? » m’a-t-elle demandé, sa voix rauque résonnant dans mes oreilles.

« Oui, c’est la première fois que je viens dans un endroit comme celui-ci, » ai-je répondu, mon cœur battant la chamade.

« Tu veux t’amuser un peu? » m’a-t-elle demandé, son sourire se faisant plus large.

J’ai hésité un instant, mais j’ai finalement accepté. Elle m’a pris la main et m’a emmené dans une pièce à l’arrière du club. Là, il y avait un lit king-size et plusieurs personnes en train de baiser. Je me suis senti nerveux, mais aussi terriblement excité.

La femme m’a poussé sur le lit et a commencé à me déshabiller. Elle a pris ma bite dans sa main et a commencé à me pomper lentement. Je me suis allongé, savourant la sensation de sa bouche chaude et humide sur ma queue.

Puis, j’ai senti quelqu’un d’autre me toucher. Un homme, grand et musclé, s’est approché de moi et a commencé à me doigter l’anus. Je me suis cambré, gémissant de plaisir, alors que les deux inconnus me faisaient l’amour.

L’homme m’a pénétré d’un coup sec, me faisant crier de douleur et de plaisir. La femme a continué de me sucer, me faisant oublier la douleur. Je me suis senti rempli, étiré, comme jamais auparavant.

Nous avons continué à baiser pendant des heures, changeant de positions et de partenaires. J’ai enculé l’homme, sentant sa rondelle se contracter autour de ma queue. J’ai baisé la femme en levrette, sentant ses seins rebondir sous mes coups de reins. J’ai sucé des queues, léché des chattes, doigté des anus. J’étais au paradis.

Puis, j’ai senti que j’allais jouir. Je me suis retiré de la femme et j’ai pris ma bite dans ma main. Je me suis branlé, sentant la pression monter en moi. Puis, j’ai joui, envoyant des jets de sperme sur le corps de la femme.

Je me suis allongé, épuisé mais heureux. Je venais de vivre une expérience incroyable, une expérience qui m’avait fait découvrir de nouveaux horizons. Je me suis endormi, le sourire aux lèvres, sachant que je reviendrai dans ce club échangiste, prêt à vivre de nouvelles aventures.

Le lendemain, je me suis réveillé avec une nouvelle détermination. Je voulais explorer encore plus loin, repousser encore plus loin mes limites. Je voulais vivre des expériences encore plus intenses, encore plus hardcore.

Je me suis levé et je me suis préparé. Je savais ce que je voulais. Je voulais être pris en gang bang, être utilisé par plusieurs hommes en même temps. Je voulais me sentir complètement soumis, complètement à la merci des autres.

Je me suis dirigé vers un sauna gay, un endroit que je savais être fréquenté par des hommes en quête de sexe hardcore. Je me suis déshabillé et je me suis allongé sur un banc, attendant que quelqu’un vienne me chercher.

Je n’ai pas eu à attendre longtemps. Trois hommes se sont approchés de moi, leurs bites dures et prêtes à l’action. Ils m’ont soulevé et m’ont emmené dans une pièce à l’écart. Là, ils m’ont mis à genoux et m’ont ordonné de les sucer.

Je me suis exécuté, prenant leurs queues dans ma bouche, les pompant avec avidité. Ils m’ont ensuite pénétré, l’un après l’autre, me faisant crier de plaisir et de douleur. Ils m’ont enculé, me faisant sentir chaque centimètre de leurs chibres durs et épais.

Je me suis senti complètement soumis, complètement à leur merci. Et j’ai adoré ça. J’ai adoré me sentir utilisé, pris par plusieurs hommes en même temps. J’ai adoré sentir leur sperme chaud couler sur mon corps, me marquant de leur empreinte.

Je suis sorti du sauna, le sourire aux lèvres. Je venais de vivre une expérience incroyable, une expérience qui m’avait fait découvrir de nouveaux horizons. Je savais que je reviendrais, prêt à vivre de nouvelles aventures.

Je suis Aaron, et je suis un homme libre. Je suis libre de vivre mes fantasmes, libre de repousser mes limites. Je suis libre d’être moi-même, sans honte ni peur. Et je suis prêt à vivre de nouvelles aventures, encore plus intenses, encore plus hardcore. La suite au prochain épisode

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *